Pages

dimanche 15 novembre 2015

Revue de presse (2)

























« La France incarne tout ce que les fanatiques religieux ont toujours haï : la jouissance de la vie sur Terre d’une myriade de façons : une tasse de café parfumé et un croissant au beurre le matin, de belles femmes habillées en robes courtes qui sourient librement dans la rue, l’odeur du pain chaud, une bouteille de vin partagée entre amis, une touche de parfum, les enfants qui jouent au Jardin du Luxembourg, le droit de ne croire en aucun Dieu, de ne pas se soucier des calories, de flirter et fumer et de faire l’amour en dehors du mariage, de prendre des vacances, de lire ce qu’on veut, d’aller gratuitement à l’école, de jouer, rire, argumenter, de se moquer des prélats et des politiciens, de ne pas se soucier de la vie après la mort.

Aucun pays ne profite autant de la vie que les Français. Paris, nous t’aimons. Nous pleurons pour toi. Tu es en deuil ce soir, et nous sommes à tes côtés. Nous savons que tu riras à nouveau un jour, tu chanteras, tu feras l’amour et tu guériras, parce que l’amour de la vie est ton essence. Les forces du mal vont reculer. Elles vont perdre. Elles perdent toujours ».

Blackpoodles


2 commentaires:

  1. La religion est l’opium du peuple, certes. C’est aussi la farce la plus réussie de l’humanité, l’œuvre des bigots aigris, qui étant incapables de profiter de ce que la vie veut bien nous offrir ont voulu et veulent toujours empêcher le reste d’en faire autant. Sous prétexte des jouissances d’une vie ultérieure, il faut suivre les consignes (machos par dessus le marché) d’un être supérieur nommé Dieu, Allah, etc, dont on n’a aucune preuve. On a entendu des raisonnements plus logiques des lèvres des aliénés. Pourtant de nos jours on les confine dans des asiles psychiatriques. Le paradis se trouve sur terre, et l’enfer aussi, comme on a vu vendredi dernier. Messieurs les djihadistes, nous allons pas vous laisser faire notre choix de vie. J’irai volontiers en enfer après la mort si ça m’arrange. Vous y habitez déjà.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remarquables mots, A.T., auxquels j'adhère totalement.

      Supprimer