Pages

jeudi 7 janvier 2016

Les meilleurs CD de 2015 (2)


Il y a juste un an la France était triste et nous étions tous Charlie. Cette semaine (toute proportion gardée) aura été aussi morose après l'annonce des décès de Michel Delpech, Michel Galabru et Pierre Boulez. Le chanteur et l'acteur occupaient une place bien au chaud dans le coeur des Français (le 3ème un peu moins). Avec Galabru, c'est un monstre sacré du cinéma français qui disparaît et avec l'autre Michel, les Français ont perdu l'interprète de tant de succès chéris (Chez Laurette, Wight is Wight, Le Loir-et-Cher, Pour un flirt, Les divorcés, ...). Hommage en vidéos...





Mais revenons à nos moutons c'est à dire à d'autres interprètes bien vivants. Comme chaque année, le bestof du diabl@gueur se chantera en 4 strophes, voici la deuxième avec les CD classés entre la 21ème et 30ème place. Dans ce chapitre, nous retrouverons entre autres un rappeur, deux vétérans et 3 Canadiens. À vous de découvrir qui est qui.

Alain Chamfort  "Éponyme"
14ème album et 1ère apparition dans les tops du diabl@gueur pour ce vieux loup de la chanson française. Pas mal d'années ont passé depuis le début de sa carrière (1973) et les succès que Serge Gainsbourg avait écrits pour lui comme ce Manureva resté dans les annales mais la voix et le style de ce dandy séducteur n'ont pas changé d'un pouce. À noter un beau duo avec la merveilleuse Charlotte Rampling. Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux clips en cliquant sur la pochette et ici


Oxmo Puccino  "La voix lactée"
De tout le panorama rap français, ce chanteur originaire du Mali est de loin le préféré du diabl@gueur. Celui que l'on appelle le Black Jacques Brel nous présente son 8ème album au titre étrange (sorti un 13 novembre de triste mémoire) après avoir failli comparaître dans ce top en 2014 grâce à un bel album en duo avec le remarquable trompettiste Ibrahim Maalouf. C'est chose faite cette année avec cette voix lactée ou l'équilibre parfait entre rap, chanson et poésie réaliste. Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux clips en cliquant sur la pochette et ici


 Debout sur le zinc  "Eldorado(s)"
Premier apparition de ce combo francilien dans les sélections diabl@gueuses et pourtant cela fait  déjà 20 ans et plus de 2000 concerts qu'ils font parler d'eux. Voici leur 9ème album où ce mélange, comme à leur habitude, les sonorités rock, tziganes, yiddish ou orientales pour faire passer leurs textes engagés et poétiques comme dans le titre phare Lampedusa. Bravo DSLZ! Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux clips en cliquant sur la pochette et ici


Luciole  "Une"
Cette ex-slameuse, reconvertie en chanteuse à part entière, est une des bonnes surprises de 2015. Lucile Gérard, alias Luciole, brille tellement dans ce nouvel opus qu'on la compare déjà à Émile Simon ou à Camille. Mais il serait injuste de la réduire au rôle de simple imitatrice car au-delà des ressemblances, Luciole déploie ses ailes, sa voix, ses textes et sa musique de façon bien singulière. Elle est une, qu'on se le dise! Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux clips en cliquant sur la pochette et ici (+ paroles). 


 Cali  "L'âge d'or"
En 2012, nous l'avions laissé à Vernet-les Bains sur un album hommage à son village natal, Cali poursuit dans la veine nostalgique avec ce 6ème album qui met la famille et l'enfance à l'honneur. C'est sans doute pour cela qu'il a invité sa fille Coco sur la pochette et sur un des titres. D'une certaine manière, il a invité aussi son cher Léo Ferré pour intituler ce nouvel opus, celui de l'apaisement et de la sérénité. Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux clips en cliquant sur la pochette et ici


Philémon Cimon  
"Les femmes comme des montagnes"
"Je suis né à Cuba et j’ai grandi en Inde. Je suis allé à l’école en Espagne et j’ai pleuré en France. J’ai connu l’amour au Québec. Je suis métis." Voilà comment se présente sur son site Internet ce chanteur québécois, une des bonnes surprises canadiennes de cette année 2015. Il s'agit de son 3ème album qu'il est allé concocter à Cuba mais n'en concluez pas trop vite qu'il fait de la musique cubaine. De même qu'il ne faut pas prendre sa présentation au pied de la lettre. C'est un rêveur mais que son disque est agréable! Écoutez l'album sur Bandcamp (avec les paroles) et visionnez deux clips en cliquant sur la pochette et ici.


Les Cowboys fringants  "Octobre"
Au Canada, on y est et on y reste grâce à ce groupe très populaire au Québec qui a déjà neuf albums à son actif et près de 20 ans de carrière. Dans ce dernier opus comme dans les précédents, les Cowboys fringants distillent un rock mâtiné de country et de folk pour faire passer leurs textes plutôt revendicatifs. Au final, le résultat est assez festif. Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux clips en cliquant sur la pochette et ici


 Feu! Chatterton  "Ici le jour"
Quand on voit le nom du groupe et le style d'Arthur Teboul (le chanteur du groupe), on pense tout de suite à feu Bashung. Il est vrai que le rock littéraire et baroque de ce nouveau groupe parisien rappelle furieusement le génial crooner (disparu il y a déjà presque 7 ans, tempus fugit...). En tous cas, ce 1er opus propulse le groupe aux premiers rangs de la francophonie rock et risque de laisser baba plus d'un de nos lecteurs. Vous êtes prévenus! Écoutez l'album sur Spotify et visionnez trois clips en cliquant sur la pochette et ici (2 et 3). 


 Safia Nolin  "Limoilou"
La froide Amérique du Nord n'a pas son pareil pour accoucher des songwriters doux et bouleversants. Dorénavant il faudra ajouter Safia Nolin à cette longue liste avec le gros avantage qu'elle chante en français et écrit diablement bien. 6 ans après sa 1ère vidéo sur YouTube, cette jeune Québécoise sort son premier album qui porte le nom du quartier où elle a grandi. Si son physique la rapproche de Beth Ditto du groupe Gossip, sa voix acérée et lancinante évoquerait plutôt la regrettée LhasaÉcoutez l'album sur Bandcamp (avec les paroles) et visionnez trois clips en cliquant sur la pochette et ici (1 & 2)


 Johnny Halliday  "De l'amour"
On termine avec un autre disque sorti ce fatidique 13 novembre dernier et pas de n'importe qui sinon de l'énorme Johnny Halliday qui, de façon prémonitoire, demandait ce qui paraît manquer dernièrement sur notre petite planète. Le CV de l'ami Johnny laisse pantois, 55 ans de carrière, 50 albums studio, 183 tournées, plus de 1000 chansons enregistrées, 110 millions de disques vendus et 9 Victoires de la musique. Qui dit mieux? Pourtant le chanteur n'est pas un assidu des sélections du diabl@gueur qui apprécie (sans exagérer) le chanteur mais n'aime guère le personnage médiatique. Alors pourquoi cette 1ère apparition et cette 21ème place? Tout simplement parce que, avec ce nouvel opus, la star est revenue aux sources du bon vieux rock'n'roll simple et dépouillé comme s'il voulait ressusciter un autre Johnny (Cash). Avec en plus et c'est nouveau, des chansons qui abordent des thèmes d'actualité. Johnny, chanteur engagé, c'est la meilleure de l'année! Écoutez l'album sur Spotify et visionnez trois clips en cliquant sur la pochette et ici (1 & 2). 

La semaine prochaine la suite et en attendant laissez un petit message avec vos opinions  et préférences.


2 commentaires:

  1. J’ai pas eu le temps de tout entendre mais mon coup de cœur va pour Feu ! Chatterton. De plus j’adore l’idée d’utiliser les oiseaux de paradis de la Nouvelle Guinée pour la vidéo Boeing. On ne peut trouver de plus beau et incroyable en même temps ! Ce classement est comme un baume avant la pénible rentrée ! Merci.

    RépondreSupprimer
  2. "On pourra dans les premiers temps donner la gosse à tes parents..." les premiers mots de "Les divorcés" la première chanson de Michel Delpech que j'ai écouté il y a environ 8 ans, quand je commençait à étudier le français et à connaître un peu plus de La France et les Français, après d'autres arriveraient: "Pour un flirt" "Quand j'étais chanteur" "Chez Laurette"... Repose en paix, Michel Delpech, "la vie continue, malgré tout".
    Les chansons... je suis en train de les écouter.
    Marie

    RépondreSupprimer